Multiplier vos orchidées

La multiplication des orchidées peut se faire de différentes manières, et notamment par reproduction végétative. Le semis « in vitro » et la culture de méristème, procédés largement employés par les orchidiculteurs, ne sont pas à la portée du simple amateur.
Le rempotage, à l'occasion de la division une plante devenue trop grande, est un moyen simple de multiplication.

Plus importante sera la bouture de départ, moins long sera le délai pour obtenir une plante de force à fleurir.

Bouturage sur sable humide

Pour les orchidées sympodiales (qui forment des pseudobulbes), il est possible de bouturer « à chaud » (22°C) les pseudobulbes, dépourvus de feuilles et de racines, sur sable humide. Prenez n'importe quel sable (d'aquarium, de chantier propre); si vous avez du sable marin, lavez-le à l'eau douce sur plusieurs jours pour éliminer complètement le sel.
Remplissez de sable humide un petit récipient (pot de yaourt) et posez les pseudobulbes en les enfonçant un peu dans le sable de manière à ce qu'ils tiennent bien; placez le tout dans un sac plastique transparent pour limiter l'évaporation et laisser passer la lumière; gonflez bien le sac en soufflant dedans, nouez-le pour le fermer et suspendez-le près d'une vitre au chaud. Ouvrez-le de temps en temps pour renouveler l'air, puis recommencez.
Vous ne tarderez pas, au bout de quelques semaines, à voir se former des rejetons que vous pourrez empoter dès que leur racines auront atteint 3-5 cm. Le compost sera le même que celui de la plante mère, mais de granulométrie plus fine; Utilisez un pot tout petit pour favoriser la reprise (les grands pots font mourir les boutures).

Pour les orchidées monopodiales, il suffit de replanter un tronçon de tige raciné pour obtenir une nouvelle plante.


Cas des « keikis »

keikis de dendrobium

Certaines orchidées produisent sur la tige florale (Phalaenopsis) ou sur le pseudobulbe (Dendrobium) une plantule que l'on appelle « keiki » (bébés en hawaïen paraît-il); Ne vous précipitez pas pour les prélever, il ne fatiguent pas la plante, vous allez les voir se développer, faire des racines… Attendez qu'ils soient assez grands pour leur permettre de partir !
Vous pourrez détacher les keikis quand ils sont grands (7 à 10 cm) et les planter dans un pot séparé (de petite taille) comme une jeune orchidée normale.