Fiche de culture du Vanda

Vanda Rothschildiana

Présentation

Les Vandas ne sont pas le genre le plus facile pour l'amateur: ils affectionnent chaleur et humidité, conditions qu'il est difficile d'obtenir en appartement, voire en serre.

Ce sont des orchidées à croissance monopodiale qui peuvent atteindre une taille imposante (1m50). Les hybrides interspécifiques (Ascoscenda, Aeridovanda) sont souvent plus florifères et plus rustiques, et sont d'une taille plus modeste et donc plus adaptée à la culture à l'intérieur.

Le nom Vanda, d'origine sanscrit, est rempli de poésie et de mystère. C'est peut-être ce qui explique, en plus de la beauté des fleurs, que tant d'orchidophiles s'intéressent à ce genre.

D'origine asiatique, les quelques 70 espèces de Vandas sont répandus depuis la Chine jusqu'en Inde et de Ceylan aux Philippines, également en Indonésie, en Nouvelle Guinée, et au nord de l'Australie. Certains poussent au niveau de la mer comme le Vanda sanderiana Rchb. F., qui est en réalité Euanthe sanderiana (Rchb. f.) Schltr. D'autres poussent à 1700 mètres d'altitude, comme V. amesiana. Un très grand nombre d'hybridations interspécifiques et intergénériques ont été réalisées, en particulier avec Arachnis, ce qui donne les Arandas et avec Ascocentrum ce qui donne les Ascocendas. Signalons là, que les hybrides de sanderiana sont classés soit comme Vanda, soit comme Vandanthe.

Que faire d'un Vanda vendu racines nues dans un vase ?
Les Vandas sont commercialisés dans un vase parce que l'effet est magnifique et qu'il protège la plante des chocs.
Je ne pense pas beaucoup de bien sur cette façon de cultiver les Vandas : la plante a besoin d'air. Si vous avez une serre chaude, vous pouvez tenter de la cultiver en suspension, sinon rempotez la après floraison dans un pot en terre avec un tuteur, remplissez le pot d'argile expansée mélangée à du charbon de bois.

Malgré leurs grandes diversités d'origine, ils s'adaptent facilement, et sont aisément cultivables, en serre tempérée ou chaude sauf V. coerulea qui veut des nuits froides).

Les Vandas donnent de vigoureuses hampes florales portant un nombre variable de fleurs. Celles-ci, dont la taille va de 5 à 10 cm présentent une diversité de forme et de couleur. On trouve le blanc pur et aussi le brun, le vert, le rose, le pourpre et le bleu.

Les dates de floraison se situent à n'importe quel moment de l'année, mais surtout au printemps et au début de l'été.

Orchidées monopodiales, presque toujours épiphytes, les Vandas n'ont pas de période de repos. Leurs grosses racines rondes, apparaissent à tout moment de l'année, à des intervalles irréguliers sur la tige.

Vanda Rothschildiana

Culture

Température et humidité. Les journées chaudes conviennent bien aux Vandas, avec des températures nocturnes de 13° C. à 18° C. Ils peuvent supporter de longues périodes de journées très chaudes. Mais toutes les précautions doivent être prises pour éviter des brûlures sur les feuilles. Ils supportent aussi de courtes périodes de froid, sans toutefois arriver jusqu'à la gelée.

L'humidité, maintenue autour de 40 à 50% doit être très forte pendant les journées les plus ensoleillées.

Aération

jardin de la pagode de la Dame Céleste (Vietnam)

Il faut que les plantes soient soumises à une forte ventilation, gage de bonne croissance et de bonne santé, qui l'été empêche l'échauffement des feuilles et l'hiver le développement des maladies cryptogamiques.

Eclairage

Les Vandas à feuilles cylindriques demandent le maximum de lumière pour fleurir. Aussi ne réussissent-ils bien que dans les régions tropicales où ils sont exposés en plein soleil. Placés sous serre, leur floraison est parfois difficile à obtenir. Elle est également difficile à l'intérieur ou sous lumière artificielle.

Les autres Vandas sont beaucoup moins exigeants. A l'extérieur, ils restent en pleine lumière jusqu' à 11 heures et sont ombragés ensuite une bonne partie de l'après midi, surtout pendant l'été, leurs feuilles étant sensibles à la chaleur et à la lumière. En serre on leur donne le maximum de lumière et d'humidité en ombrant pendant les heures ensoleillées.

Arrosage

Durant la période de croissance, les arrosages pour les plantes élevées à l'extérieur, sont quotidiens, assortis de plusieurs pulvérisations si nécessaire. Le milieu doit être toujours moite, mais pas détrempé. En serre, les arrosages sont moins fréquents. Cependant, une ou deux brumisations par jour sont utiles par journées très ensoleillées. Les arrosages sont diminués l'hiver ou pendant les périodes prolongées de temps couvert, ou après le rempotage.

Rempotage

Vanda Rothschildiana

Plantes épiphytes, les Vandas réussissent bien en pots ou en paniers suspendus. Le panier est quelquefois placé pour la commercialisation à l'intérieur d'un vase transparent, mais ce n'est qu'une manière de présenter la plante et de l'emballer : ne laissez pas durablement la plante dans le vase, elle doit avoir le plein air. Dans les régions tropicales ils peuvent être placés dans les arbres ou cultivés en plates-bandes dans un terrain sableux.

Tous les milieux poreux, bien aérés, et retenant l'humidité peuvent être employés. Les milieux à base de tessons d'argile, d'argile expansée mélangée à du charbon de bois conviennent très bien. N'importe comment, il ne faudra jamais trop tasser le compost. Pots ou paniers sont suspendus sinon les racines aériennes se fixent sur les tablettes et sont endommagées quand on déplace les pots.

Plantes monopodiales, les rempotages n'ont pas à être fréquents. Ils ne sont pratiqués qu'en cas de décomposition du compost.

Poussant indéfiniment, les Vandas arrivent à être très grands, et, s'ils ont perdu leurs feuilles inférieures, ils prennent une allure dégingandée. On peut alors diviser la plante. Pour cela on sectionne la partie supérieure de telle manière que la partie supérieure possède des racines, et que la partie inférieure ait encore des feuilles.

jardin de la pagode de la Dame Céleste (Vietnam)

On choisit un moment où les jeunes racines se développent et où les anciennes deviennent branchues. Les racines sont humidifiées de façon à être plus souples, et à pouvoir être disposées en rond à l'intérieur du pot sans les briser. Si cela se produit, on les sectionne au niveau de la cassure. Les racines trop haut situées ne sont pas introduites dans le compost mais restent aériennes. La base de la tige est enfoncée à environ 5 cm dans le milieu, et on tuteure.

Fertilisation

Gros consommateurs d'engrais, les vandas demandent pendant la période de croissance, une application d'engrais dilué une fois par semaine.

Pratiquer une fois par mois un lavage de racines.