Blagues de NoFuture - page Blagues8
Retour site

Sommaire

Questions d'époque

On n'a pas souvent l'occasion, en ces temps agités, de se poser les bonnes questions :
Pourquoi peux-tu avoir une pizza à la maison plus vite qu' une ambulance?
Pourquoi y a-t-il a un stationnement pour handicapés en face des patinoires?
Pourquoi les gens commandent un double cheeseburger, des grosses frites et un coca light ?
Pourquoi les femmes ne peuvent pas se mettre du mascara la bouche fermée?
Pourquoi pour arrêter Windows doit-on cliquer sur Démarrer ?
Pourquoi le jus de citron est fait de saveurs artificielles et le liquide vaisselle est fait de vrais citrons ?
Pourquoi il n'y a pas de nourriture pour chat à saveur de souris ?
Vous connaissez ces boîtes noires indestructibles dans les avions… Pourquoi ne fabriquent-ils pas l'avion au complet dans ce matériau ?
Pourquoi, si voler est si sécuritaire, l'aéroport s'appelle-t-il le terminal ?
Pourquoi appuie-t-on plus fort sur les touches de la télécommande quand les piles sont presque à plat ?
Pourquoi lave-t-on nos serviettes de bain : n'est-on pas censés être propres quand on s'essuie avec ?
Pourquoi les pilotes kamikazes portent-ils un casque ?
Quand on étrangle un Schtroumpf, de quelle couleur devient-il ?
Comment le panneau « Défense de marcher sur la pelouse » arrive-t-il au milieu de celle-ci ?
Si un mot dans le dictionnaire est mal écrit, comment s'en apercevra-t-on ?
Pourquoi ce couillon de Noé n'a-t-il pas écrasé les deux moustiques?
Est-ce que les ouvriers de chez Lipton ont aussi une pause café ?
Pourquoi les moutons ne rétrécissent pas quand il pleut ?
Pourquoi "séparés" s'écrit-il en un mot, alors que "tous ensemble" s écrit-il en deux mots séparés ?
Pourquoi le mot « abréviation » est-il si long ?
Pourquoi les établissements ouverts 24 heures sur 24 ont-ils des serrures et des verrous ?

Qui a tué Henri IV ?

C'est une jeune maîtresse qui arrive en Corse et qui désire tester les connaissances de ses élèves en Histoire.
Elle demande : Qui a tué Henri IV ?
Pas de réponse
Elle pose la question une 2ème fois, pas de réponse.
Elle s'insurge puis questionne directement un des élèves, le petit Ange Costa : dis-moi Ange, qui a tué Henri IV ?
Ange Costa lui répond alors : J'suis désolé Mademoiselle mais nous en Corse on n'est pas des balances !

Rachid et Mohammed

Rachid et Mohammed sont en voiture: qui conduit ?
voir... Le brigadier-chef Henry.

Raffarinades choisies

En trois ans, Jean-Pierre Raffarin, l'homme de « la France d'en bas », s'est rendu célèbre par des formules dont certaines sont passées à la postérité.

A propos de la vie :
« Notre route est droite, mais la pente est forte »
« Les jeunes sont destinés à devenir des adultes »
« L'avenir est une suite de quotidiens »
« La route, elle est faite pour bouger, pas pour mourir »
« Je dis aux jeunes: la fête, c'est la vie. La vie, c'est ton visage! »
« La modestie, ça ne se proclame pas, ça se vit »
« Il existe aussi une intelligence de la main (…) et elle communique directement avec le coeur »
« Les veuves vivent plus longtemps que leurs conjoints »
« Je vous recommande la positive attitude »

A propos de la politique :
« La France est forte quand c'est une force qui va et qui sait où elle va »
« La Marseillaise sera d'autant moins sifflée qu'elle sera entonnée par tous »
« Le citoyen est un piéton de la République »
« Un peuple qui doute n'est pas un peuple qui marche »
« La politique, ce n'est pas un sport, ce n'est pas une équipe contre une autre: on est tous l'équipe de France »
« A force de penser au pluriel la politique, certains ont oublié le singulier de la France »
« Merci (à Bernadette Chirac) de nous montrer que la victoire n'est pas facile, qu'elle se gagne étable par étable, commune par commune »
« La rue doit s'exprimer mais ce n'est pas la rue qui gouverne »
« Il faut mettre en place la République du bon sens »
« Il y avait un projet de loi qu'on a arrêté à temps. C'était : quand on ne travaillera plus le lendemain du jour de repos, la fatigue sera vaincue »
« C'est promis, l'année prochaine je viendrai avec des allègements d'impôts. Je ne prends pas de risque puisque le voisin d'en face (Chirac, ndlr) l'a annoncé »
« Les jeux "perso" ne sont pas des jeux d'avenir »

A propos de l'Europe et du référendum :
« L'Europe à laquelle nous devons penser demain, ce n'est pas l'Europe d'hier »
« The yes needs the no to win against the no » (« le oui a besoin du non pour gagner contre le non »)
« Ne soyons pas frileux, ne soyons pas frigides » avec l'Europe
« Mon oui est plus qu'un non au non »

A propos de soi-même :
« Je ne suis pas énarque, je parle directement comme je suis »
« Je n'aime pas beaucoup ne pas être dans le logiciel central de moi-même »
« Est-ce que j'ai l'air d'un psychosé? »
« J'ai mes rondeurs mais j'ai mon énergie »
« Je suis le pilote de l'Airbus gouvernemental »
« Je ne travaille pas pour moi, je n'ai pas un ego hypertrophié »
« Il faut sauter des haies et finalement, je saute les haies les unes après les autres »
« On annonce toujours mon départ pour la semaine prochaine. Finalement j'ai quelque résistance »
« J'aimerais un jour être globe-trotter »
« Je repars à neuf »

Rançon

A l'aéroport de Tel-Aviv, un douanier israélien arrête un vieux juif qui s'apprête à immigrer, et lui demande d'ouvrir ses deux valises.
Dans la première, le douanier découvre 1 million de dollars en billets de 1$!
- Wow ! fait le douanier, Auriez vous une explication pour posséder tout cet argent en billets de 1$ ?".
« Je vais vous expliquer: Il y a de nombreuses années alors que j'étais un tout jeune homme, je traversais les États-Unis en long et en large. Je visitais pas mal de grandes villes comme New York, Chicago…, et dans chaque grande ville, je choisissais des toilettes publiques, et je repérais si un homme seul était en train d'uriner. A ce moment là, je lui disais: Donne moi un dollar pour Israël ou je te coupe les couilles avec mon couteau ».
Le douanier, qui ne croit pas à l'histoire du vieil homme, se met à rigoler. Puis il demande:
- Et qu'y a-t-il dans la deuxième valise ?
« Allons! Vous devriez le savoir… dit le vieil homme en secouant la tête, tout le monde ne veut pas donner ! »

Rationnement

C'est en Pologne il y a quelques années, à 4 heures du matin, une file de 300 mètres est déjà présente à l'entrée d'un magasin de chaussures. Vers 8 heures, la file mesure près d'un kilomètre. Alors, la police arrive et s'écrie:
« Il n'y aura pas assez de chaussures pour tout le monde, alors que tous les juifs rentrent chez eux ! »
Et la file ne mesure plus que 50 mètres.
Vers midi, elle mesure 500 mètres. La police revient et dit: « Il n'y aura pas assez de chaussures pour tout le monde, alors que tous les étrangers rentrent chez eux ! »
et la file mesure de nouveau 100 mètres.
Vers 17 heures, elle mesure alors 400 mètres. La police arrive et dit: « Il n'y aura pas assez de chaussures pour tout le monde, alors que tous ceux qui n'ont pas la carte du parti rentrent chez eux ! »
et la file mesure de nouveau 50 mètres.
Vers 21 heures, la police vient pour la dernière fois et annonce: « Il n'y a plus de chaussures alors rentrez tous chez vous ! »
Un homme sort de la file et s'écrie:
« Merde, il y en a marre, c'est toujours les juifs qui sont prévenus les premiers ! »

Recette de la dinde au whisky

Etape 1 : Acheter une dinde d'environ 5 kg pour 6 personnes et une bouteille de whisky, du sel, du poivre, de l'huile d'olive, des bardes de lard.
2 : La barder de lard, la ficeler, la saler, la poivrer et ajouter un filet d'huile d'olive.
3 : Faire préchauffer le four thermostat 7 pendant dix minutes.
4 : Se verser un verre de whisky pendant ce temps là.
5 : Mettre la dinde au four dans un plat à cuisson.
6 : Se verser ensuite 2 verres de whisky et les boire.
7 : Mettre le therpostat à 8 aprés 20 binutes pour la saisir.
8 : Se bercer 3 berres de whisky.
9 : Après une debi beurre, fourrer l'ouvrir et surveiller la buisson de la pinde.
10 : Brendre la wouteille de biscuit et s'enfiler une bonne rasade derrière la bravate - non - la cravate.
11 : Après une demi heure de blus, tituber jusqu'au bour. Oubrir la putain de borte du bour et reburner - non revourner non -recourner - non - enfin, mettre la guinde dans l'autre sens.
12 : Se prûler la main avec la putain de borte du bour en la refermant - bordel de merde.
13 : Essayer de s'asseoir sur une putain de chaise et se reverdir 5 ou six whisky de verres ou le gontraire, je sais blus.
14 : Buire - non - luire - non - cuire - non - ah ben si ! - cuire la bringue bandant 4 heures.
15 : Et hop, 5 berres de plus. Ça fait du bien par où que ça passe.
16 : R'tirer le four de la dinde.
17 : Se rebercer une bonne goulée de whisky.
16 bis : Essayer de sortir le bour de la saloperie de pinde de nouveau parce que ça a raté la bremiere fois.
18 : Rabasser la dinde qui est tombée bar terre. L'ettuyer avec une saleté de chiffon et la foutre sur un blat, ou sur un clat, ou sur une assiette. Enfin, on s'en fout…
19 : Se péter la gueule à cause du gras sur le barrelage de la buisine et essayer de se relever.
19bis : Décider que l'on est aussi bien par terre et vinir la mouteille de rhisky.
20 : Ramper jusqu'au lit, dorbir toute la nuit.
21 : Manger la dinde froide avec une bonne mayonnaise, le lendemain matin et nettoyer le bordel que tu mis dans la cuisine la veille, pendant le reste de la journée.
Note: On beut remplafer le rhisky bar du wicard!

Recomposée

Un agent du fisc épouse une femme qui a déjà été mariée 6 fois.
Au cours de la nuit de noce, la jeune épouse dit à son mari :
«Mon chéri, sois plus doux, s'il te plaît. Je suis vierge.»
Les bras en tombent à notre agent du fisc :
- Hein, quoi ? Mais tu as déjà été mariée 6 fois.
« Ben oui.
Mon premier mari était psychiatre. Il ne faisait que parler de sexe.
Mon deuxième était gynécologue. Il ne faisait que m'ausculter.
Mon troisième était philatéliste et se contentait de le lécher.
Mon quatrième était manager des ventes : il disait qu'il connaissait le produit, mais ne savait pas comment l'utiliser.
Le cinquième était fonctionnaire : il disait qu'il savait ce qu'il fallait faire, mais que ce n'était pas de sa compétence.
Et mon sixième, enfin, était électricien. Il disait que si tout fonctionne normalement, il valait mieux ne toucher à rien.
Alors, je t'ai épousé toi, agent du fisc, pour être certaine de bien me faire niquer. »

Redressement

Pourquoi les femmes portugaises pètent-elles après qu'elles aient été sodomisées ?
voir... pour remettre les poils dans le bon sens.

Remplissage

Un prof de philo se présente devant la classe avec une série d'objets inhabituels qu'il pose sur son pupitre, face à ses étudiants; le silence intrigué de l'assistance étant acquis, le prof prend un grand bocal de cornichons (vide et propre) et commence par le remplir jusqu'au bord supérieur de pierres d'un diamètre situé entre 4 et 6 cm. Cela une fois terminé, il demande à la classe si le bocal est bien plein. Les élèves répondent que oui.
Le prof prend alors un sachet de gravillons et le verse dans le bocal. Il agite le tout, pour égaliser, et voilà que le gravier remplit tous les espaces encore vides. Après avoir achevé cette manipulation, le prof demande une fois encore si le bocal est maintenant bien rempli. La classe répond hilare et intriguée que oui.
Le prof se saisit alors d'un petit sac de sable et en verse le contenu dans le bocal. Evidemment le sable se fraie un passage dans les interstices qui sont encore disponibles, au grand contentement de la classe. « Voyez-vous », dit le prof en s'adressant à ses étudiants, « j'aimerais que vous compariez ceci à votre propre existence: les grosses pierres représentent les choses véritablement importantes, comme la famille, le couple, la santé, les enfants. Ces choses qui font que même si vous perdez tout le reste votre vie n'en demeurera pas moins remplie. Les gravillons représentent, quant à eux, les choses qui sont importantes, mais non essentielles, comme le travail, la maison, la voiture. Enfin les grains de sable peuvent être comparés aux choses sans importance. Si vous commencez par mettre le sable dans le bocal, il ne restera plus assez d'espace pour le gravier ou les pierres. Il en va de même avec votre vie : si vous gaspillez votre disponibilité et votre énergie pour les petites choses, il ne vous restera jamais assez ni de temps, ni de place, pour ce qui est essentiel à votre bonheur. Jouez avec vos enfants, prenez le temps d'être à l'écoute de votre santé, sortez avec votre conjoint, parlez avec vos parents. Il y aura toujours du temps pour réparer l'aspirateur, pour finir un dossier ou laver la voiture. Soignez les grandes pierres en tout premier lieu, ce sont les choses qui comptent vraiment. Le reste n'est que sable qui s'écoule entre vos doigts ». Jusqu'ici, tout va bien (comme il a raison, comme ce discours est pertinent et élégant, etc. )
Mais soudain, voilà qu'un étudiant se lève. Il s'approche du pupitre du maître et saisit le bocal dont chacun s'accordait à dire qu'il était cette fois véritablement totalement rempli. L'étudiant prend un verre de pastis devant tout le monde et en verse tout le contenu dans le bocal; ainsi le liquide se disperse harmonieusement dans les espaces qui, à l'évidence, existaient encore dans le fameux bocal.
Moralité : « Aussi remplie que soit ton existence, il y aura toujours de la place pour l'apéro ».

Renard et lapin

Le petit lapin est dans le fond du bois, encerclé par les chasseurs qui se rapprochent: il n'a aucune chance d'en réchapper.
Le renard se porte à son secours et lui crie «vite, accroches toi à ma queue, je vais te sortir de là!». Et il arrache le lapin au chasseurs, filant à leur barbe et les laissant sidérés.
Le petit lapin dit : «écoutes, renard, tu m'as sauvé la vie, je n'oublierai jamais ça, et je te le revaudrai à l'occasion».
Quelques jours plus tard, c'est au tour du renard d'être encerclé par les chasseurs. Vif comme l'éclair, le lapin surgit et lui crie: «accroches toi à ma queue, je vais te sortir de là!» Evidemment, le lapin ne fait pas le poids et n'arrive pas à entraîner le renard.
«Attends, je vais chercher ma bagnole». Et il revient au volant d'une superbe Ferrari rouge: «Montes, je vais te sortir de là!». Et il enlève le renard, sans que les chasseurs aient pu réagir.

Morale: quand on a une petite queue, mieux vaut avoir une belle bagnole.

Retraite

Deux retraités au Club Méditerranée se retrouvent après des années. Ce sont d'anciens amants. La femme :
«Mon vieux complice…»
- Ma vieille bite pend.

Rodéo

Deux copains discutent sur les différentes façons de faire l'amour…
- Et le sexe à la Rodéo, t'a essayé?
« Sexe a la Rodéo? Non… c'est comment ? »
- Tu te mets sur ta femme, tu la caresses et puis tu lui dis à l'oreille : ton parfum est le même que celui de ma secrétaire !"
« Et après ? »
- Après tu essayes de rester plus de 5 secondes dessus…

Roulades

Un gars entre dans un supermarché et demande à la caissière: « Où sont les Tampax ? »
La caissière lui dit : 3e rangée à gauche.
Le même gars repasse 15 minutes plus tard devant la même caissière, avec 3 kilos d'ouate et 2 mètres de cordelette.
La caissière éclate de rire et lui dit : Je ne pense pas que ce soit ça que votre femme voulait !…
« La semaine passée, je lui ai demandé d'aller acheter des cigarettes et elle est revenue avec un sachet de tabac et des feuilles. Alors ses tampax, elle va se les rouler ! »

Safari

Une vieille dame décide d'aller faire un safari photo en Afrique. Elle emmène son fidèle vieux caniche pour lui tenir compagnie.
Un jour, le caniche part à la chasse aux papillons et s'aperçoit qu'il s'est perdu.
Errant au hasard en tentant de retrouver son chemin, il voit un léopard courir vers lui avec l'intention visible de faire un bon repas. Le vieux caniche pense : « Oh, oh! Je suis vraiment dans la merde, là ! »
Remarquant les quelques os d'une carcasse qui traîne sur le sol à proximité, il se met aussitôt à mâcher les os, tournant le dos au léopard qui approche. Quand celui-ci est sur le point de lui sauter dessus, le vieux caniche s'exclame haut et fort : « Ouais, ce léopard était vraiment excellent ! Je me demande s'il y en a d'autres par ici ? »
En entendant cela, le jeune léopard interrompt son attaque en plein élan, il regarde le caniche avec effroi et s'enfuit en rampant sous les fourrés. « Ouf ! - soupire le léopard - c' était tout juste. Ce vieux caniche a failli m'avoir ! »
Cependant, un vieux singe, qui avait observé toute la scène d'une branche d'arbre à proximité, se dit qu'il pourrait mettre à profit ce qu'il sait en négociant avec le léopard et obtenir ainsi sa protection.
Il part donc le rattraper, mais le vieux caniche, le voyant courir à toute vitesse après le léopard, réalise que quelque chose doit se tramer. Le singe rattrape le léopard, lui dévoile le pot aux roses, et lui propose un marché. Le jeune léopard est furieux d'avoir été trompé : « Viens ici le singe, monte sur mon dos, et tu vas voir ce qui va arriver à ce petit malin ! »
Le vieux caniche voit le léopard accourir avec le singe sur son dos et s'inquiète : « Que vais-je faire maintenant ? » Mais au lieu de s'enfuir, le chien s'assied dos à ses agresseurs, faisant semblant une fois de plus de ne pas les avoir vus, et juste au moment où ils arrivent à portée de voix, il s'exclame : « Où est donc ce foutu singe ? Ça fait une heure que je l'ai envoyé me chercher un autre léopard ! »

Salon de l'auto

Salon de l'auto : Comment reconnaître la nationalité des visiteurs au salon de l'Automobile ?
- L'Allemand examine le moteur
- L'Anglais examine les cuirs
- Le Grec examine l'échappement (toujours se méfier des grecs !)
- L'Italien examine le Klaxon
- Le Portugais examine la peinture
- L'Américain examine la taille
- Le Suisse examine le coffre
- Le Chinois examine tout
- Le Belge n'examine rien de particulier
- Le Français examine la vendeuse.

Sanglier

Tonio est au café à Ajaccio à l'heure du pastis; il conte ses exploits.
«alors, du bois sort une bête énorme telle une masse noire : j'épaule, je tire et le monstre roule à mes pieds. Un sanglier d'au moins 300 kg. Je dégaine mon coutelas, découpe une cuisse et la jette sur mon épaule.
Cinq minutes plus tard, un autre fauve bondit sur moi : j'épaule, je tire et une bête monstrueuse roule à mes pieds. Un sanglier d'au moins 500 kg. Je dégaine mon coutelas, découpe une cuisse et la jette sur mon épaule.»
A ce moment, le téléphone sonne : Tonio, un appel pour toi !
Tonio prend la communication, et ça dure un bout de temps; finalement il revient à la table :
«Où en étais-je déjà ?»
- tu avais les deux cuisses, une sur chaque épaule…
«Ah oui !…alors, je lui dévore le minou…»

Seins

C'est une petite fille qui regarde sa maman se maquiller après la douche et qui demande:
- Maman, qu'est-ce que c'est ça?
La maman répond: C'est ma poitrine, ou mes seins si tu préfères. Tu en auras aussi des comme ça quand tu seras grande.
La petite fille voit alors son papa qui sort de la douche et dit:
- Qu'est-ce que c'est que ça papa?
Le père répond:
- Ça c'est mon pénis….
La petite fille demande:
- Et quand est-ce que je vais en avoir un?
- Le cher papa de répondre:
- Quand tu seras grande, si tu es bien sage, tu en auras un… Et si tu n'est pas sage, tu en auras plusieurs!

Sentier

C'est un vieux marchand de fourrures du Sentier qui vient de mourir.
Son fils qui a hérité de l'affaire lui a fait faire une somptueuse pierre tombale sur laquelle il a fait graver :
"ci-gît Jacob LEVY - Fourreur - Renards argentés - visons et zibelines. Regrets éternels… mais la vente continue au 43 rue des Rosiers"

Services secrets

Un vieil Arabe vit depuis plus de 40 ans à Chicago. Il aimerait bien planter des pommes de terre dans son jardin mais il est tout seul, vieux et trop faible. Il envoie alors un e-mail à son fils qui étudie à Paris pour lui faire part de son problème.
« Cher Ahmed, je suis très triste car je ne peux pas planter des pommes de terre dans mon jardin. Je suis sûr que si tu étais ici avec moi, tu aurais pu m'aider à retourner la terre.
Je t'aime, ton Père »

Le lendemain, le vieil homme reçoit la réponse de son fils :
- Cher Père, s'il te plaît, ne touche surtout pas au jardin ! J'y ai caché «la chose».
Moi aussi je t'aime.
Ahmed.

A 4 heures du matin arrivent chez le vieillard l'US Army, les Marines, le FBI, la CIA et une unité d'élite des Rangers. Ils fouillent tout le jardin, millimètre par millimètre et repartent déçus car ils n'ont rien trouvé.
Le lendemain, le vieil homme reçoit un nouvel message de son fils :
« Cher Père, je suis certain que la terre de tout le jardin est désormais labourée et que tu peux planter tes pommes de terre.
Je ne pouvais pas faire mieux.
Je t'aime, Ahmed »

Sexologie

Une femme arrive dans la cuisine et voit son mari avec une tapette à mouches…
-«Que fais-tu?»
-«Je chasse les mouches» répond-il.
-"En as- tu tué ? "
-"Oui , 3 mâles, 2 femelles."

Intriguée, elle lui demande :
-"Comment fais-tu la différence entre les femelles et les mâles?"
- "Trois étaient sur la cannette de bière, deux sur le téléphone."

Sherlock Holmes

Sherlock Holmes et le Dr Watson sont au camping. Après un bon repas et une bouteille de vin ils gagnent leur sac de couchage pour la nuit et s'endorment.
Quelques heures plus tard, Holmes se réveille et aussitôt secoue son compagnon :
- Watson, regardez le ciel et dites-moi ce que vous voyez?.
- Je vois des millions et des millions d'étoiles?
- Qu'est-ce que cela vous évoque ?
- Astronomiquement, répond Watson, cela me dit qu'il y a des millions de galaxies et potentiellement des milliards de planètes. Astrologiquement, j'observe que Saturne est en Lion. Horairement, j'en déduis qu'il est environ 3h. Théologiquement, je vois que Dieu est tout-puissant et que nous sommes petits et insignifiants. Météorologiquement, je pense que nous aurons une belle journée demain. Et vous, Holmes ? "
- Watson vous êtes un âne, quelqu'un nous a volé la tente!

Silence, Sainte Famille

L'Enfant Jésus prend le repas du soir avec ses parents, Marie et Joseph. Ils dînent en silence.
Marie : « On dirait qu'un ange passe… »
Joseph : Tu ne vas pas recommencer !

Sodomie

Quelle différence il y a t'il entre la sodomie et les impôts.
voir... Il n'y en a pas : c'est le premier tiers qui est le plus dur.

Souris marseillaises

Ce sont 3 petites souris marseillaises assises autour d'une table au fond d'un grenier qui discutent le bout de gras. Et la modestie n'est pas leur vertu cardinale.
La première affirme avec insolence : « Dites, vous savez les tapettes dans lesquelles on nous attire avec du gruyère ? Et bien moi j'ai réussi à en soulever les mâchoires et à prendre le fromage ! »
La deuxième, pour ne pas être en reste, enchaîne : « Vous voyez les grains de blé empoisonnés qui traînent ça-et-là ? Et bien moi je les grignote comme des biscuits à l'apéritif ! »
C'est alors que la troisième souris se lève et prend congé des deux autres.
- Ou vas-tu ? lui demandent-elles, inquiètes.
« Je rentre. C'est l'heure de sauter le chat. »

Souvent

Deux vieillards sont assis sur un banc :
« La plus belle chose sur la terre, mon petit gars, c'est encore de faire l'amour ! »
- Peut-être pour toi! répond l'autre d'une voix chevrotante. Mais pour moi, c'est Noël !
« Ah bon ? Pourquoi Noël ? »
- Ça revient plus souvent !

Statistiques du corps

Il faut 7 secondes pour que la nourriture se rende de votre bouche à l'estomac.
Un cheveu humain peut supporter le poids de 3 kg.
Le pénis de l'homme moyen est 3 fois la longueur de son pouce.
L'os de la hanche est plus solide que le ciment.
Le cœur d'une femme bat plus vite que celui d'un homme.
Il y a environ mille milliards de bactéries sur chacun de vos pieds.
Les femmes clignent des yeux 2 fois plus souvent que les hommes.
La peau d'un humain moyen pèse 2 fois plus que son cerveau.
Votre corps utilise 300 muscles juste pour se tenir en équilibre, lorsque vous êtes debout.
Si votre salive ne peut pas dissoudre quelques chose, vous ne pouvez y goûter.

Les femmes ont déjà fini de lire ce message… les hommes sont encore en train de mesurer le pouce !

Stérilet

Un monsieur décide d'acheter un stérilet en or à sa femme.
Elle se le fait poser, et le soir même il font l'amour.
« Ah pour une fois que je rentre dans mon argent ! »

Succès

A 2 ans, le succès est de ne pas faire dans sa culotte
A 3 ans, le succès est d'avoir des dents
A 12 ans, le succès est d'avoir des amis
A 18 ans, le succès est d'avoir son permis de conduire
A 20 ans, le succès est de bien faire l'amour
A 35 ans, le succès est d'avoir de l'argent
A 50 ans, le succès est d'avoir de l'argent
A 60 ans, le succès est de bien faire l'amour
A 70 ans, le succès est d'avoir un permis de conduire
A 75 ans, le succès est d'avoir des amis
A 80 ans, le succès est d'avoir des dents
A 85 ans, le succès est de ne pas faire dans sa culotte

Surmenage

Un homme d'affaire surmené consulte son médecin.
«Je vois : vous êtes hypertendu, vous vous surmenez. N'auriez vous pas une activité sexuelle excessive ?»
- Eh bien, non. Le matin, au réveil, j'honore ma femme ainsi qu'au moment du coucher. Comme je rentre déjeuner, nous faisons fréquemment une sieste crapuleuse… Mais voilà !
«Rien d'autre !»
- Si. Je dois avouer que ma secrétaire est ma maîtresse; une fois le courrier traité, vers onze heures, nous avons une relation et très fréquemment aussi l'après-midi.
«???!!!»
- Oui… En rentrant, je passe par le bois de Boulogne, et il y a des filles comme ça !
«Vous vous étonnez d'être surmené… mais il y a de quoi ! Pas la peine de chercher autre chose, tout est là !»
- Ah Docteur, je suis rassuré… J'avais peur que ce soit dû à la masturbation.

Sus à l'Anglais

En prenant le train, un Anglais, un Français et une étudiante Suédoise (donc jeune et jolie) se retrouvent dans le même compartiment. L'Anglais est assis juste en face du Français et de l’étudiante. Après quelques kilomètres de parcours, le train entre dans un long tunnel, plongeant les voyageurs dans une obscurité totale pendant plusieurs secondes.
Dans le noir complet, on entend alors dans le compartiment le bruit d'un gros baiser mouillé suivi de celui d'une claque donnée à pleine volée.
Sortis finalement du tunnel et de obscurité, le Français et la jeune Suédoise se retrouvaient assis comme si rien ne s’était passé alors que l'Anglais se frottait une joue toute endolorie et encore marquée d'une trace de main. Apparemment, c’était lui qui avait pris la baffe.
La jeune Suédoise songea « L'Anglais a essayé de m'embrasser dans obscurité, il s'est trompé et le Français lui a retourné une claque. »
L'Anglais réfléchit « Ce cochon de Français a dû essayer d'embrasser la fille qui s'est trompée en pensant que c’était moi. »
De son côté, le Français gloussait : « Au prochain tunnel, je refais le bruit du baiser et je donne une autre baffe à ce gros con d'Anglais. »

Suzuki

L'institutrice présente à la classe un nouvel élève: Sakiro Suzuki. Le cours commence.
L'institutrice :
- Bon, voyons qui maîtrise l'histoire de la culture franco-américaine. Qui a dit : « Donnez-moi la liberté ou la mort » ?
Pas un murmure dans la salle. Suzuki lève la main
- Patrick Henry, 1775, à Philadelphie.
L'institutrice :
- Très bien Suzuki! Et qui a dit : « L'état est le Peuple, le Peuple ne peut pas sombrer »-?
Suzuki lève la main :
- Abraham Lincoln, 1863 à Washington.
L'institutrice :
- Excellent, Suzuki! Maintenant, qui à dit : « Je vous ai compris » ?
Suzuki lève la main et dit :
- Charles De Gaulle !
L'institutrice regarde les élèves et dit :
- Honte a vous! Suzuki est japonais et il connaît l'histoire française et américaine mieux que vous !

On entend alors une petite voix au fond de la classe :
- Allez tous vous faire f…, connards de Japonais !
- Qui a dit ça ? S'insurge l'institutrice.
Suzuki lève la main et sans attendre, dit : Général Mc Arthur, 1942, au Canal de Panama et Lee lacocca, 1982, lors de l'assemblée générale de General Motors..

Dans la classe plongée dans le silence, on entend un discret :
- Y'm'fait vomir…
L'institutrice hurle :
- Qui a dit ça ?
Et Suzuki répond : George Bush Senior au premier Ministre Tanaka pendant un dîner officiel à Tokyo en 1991.

Un autre élève lui hurle alors :
- Suzuki, espèce de merde !
Et Suzuki : Valentino Rossi, lors du Grand Prix de Moto en Afrique du Sud en 2002…

La salle tombe littéralement dans l'hystérie, l'institutrice perd connaissance, la porte s'ouvre et le directeur de l'école apparaît :
- Merde, je n'ai encore jamais vu un bordel pareil!
Et Suzuki : Louis Gallois en arrivant à la tête de la SNCF.

Synagogue

Un prêtre catholique, un pasteur protestant et un rabbin discutent pour savoir lequel consacre le plus d'argent pour la célébration de Dieu.
- Moi, dit le prêtre, c'est facile. Je trace une ligne par terre et je me place dans son prolongement. Puis je prends tout ce que le denier du culte m'a rapporté et je le lance en l'air. Ce qui retombe à droite de la ligne est pour moi, c'est qui est à gauche sera consacré à Dieu.
- Ma méthode, rétorque le pasteur, est presque semblable à la vôtre. Je me place au centre d'un cercle tracé par terre et j'envoie tout en l'air. Ce qui reste dans le cercle est à moi, en dehors, c'est pour Dieu.
- Vous n'êtes pas très généreux, dit le rabbin. Incontestablement, je consacre plus d'argent que vous pour adorer Dieu. Moi, j'envoie tout en l'air, ce que Dieu veut, il le prend, ce qui retombe est à moi !