Blagues de NoFuture - page Blagues5
Retour site

Sommaire

Insalubre

Le propriétaire d'un logement reçoit une mise en demeure de son locataire :
- Votre logement est insalubre! Venez juger par vous-même.
Il va sur place. Le locataire l'introduit au séjour, puis se rend à la cuisine d'où il rapporte un gros morceau de gruyère.
- Vous allez voir.
Et il pose le morceau de gruyère au centre de la pièce. Instantanément sort un énorme rat, gros comme un chat, qui ravit le morceau et disparaît.
« Incroyable, je n'ai jamais vu de bête pareille ! »
-Attendez, vous allez voir.
Et il retourne à la cuisine et en revient avec 2 morceaux de gruyère. Là aussi, coup sur coup sortent d'énormes rats qui emportent à toute vitesse les morceaux à peine déposés.
« Incroyable, il y en a plusieurs! »
-Attendez, vous n'avez pas encore tout vu.
Et il retourne à la cuisine et en revient avec 3 morceaux de gruyère. Sort d'abord un rat identique aux précédents, puis un second, puis une énorme carpe qui engloutit vivement le dernier morceau de gruyère et s'en va aussitôt.
« Incroyable, il y a même des poissons ! »
- Attendez, on verra les problèmes d'humidité ensuite.

J'veux pas qu'on pisse contre mon mur

Au coin du village, dans une rue calme, quelqu'un déboutonne sa braguette pour un besoin pressant au coin d'une porte. Le monsieur commence enfin à se soulager quand une vieille dame revenant de ses courses passe par là. N'étant pas encore tout à fait aveugle, elle remarque que le monsieur a les mains prises (oui les deux). Elle s'avance alors et entame le dialogue :
- Excusez moi, mais voudriez vous me rendre un service ?
Un peu surpris, le monsieur, gêné, répond tout de même :
- Euh ? Quoi au juste ?
- Ça fait tellement longtemps que je n'ai plus tenu un sexe dans mes mains…
est-ce que je pourrais toucher une de vos boules ? Juste une, s'il vous plaît ?
L'homme est très embarrassé, et refuse gentiment mais la vieille dame se montre tellement gentille et persuasive qu'à force de se lamenter, la vieille dame obtient satisfaction.
- Ah… ça fait si longtemps, s'il vous plaît, la deuxième, je peux ?
Cette fois-ci le monsieur se fait un peu moins prier, et la vieille dame obtient satisfaction. C'est lorsque la vieille dame a dans chacune de ces mains une des boules du monsieur, qu'elle se met à les frapper violemment l'une contre l'autre, en répétant comme une litanie :
- On-ne-fait-pas-pi-pi-sur-mon mûûûû-reuux…

Julien et Mohammed

Julien et Mohammed sont en 6ème: qui a la plus grande b…?
voir... Mohammed car il a 16 ans.

Jupe bleue

C'est un type qui arrive en courant près d'un pêcheur et il lui demande:
- Vous n'auriez pas vu passer une femme blonde avec une jupe bleue ?
- Si, si, ça fait pas dix minutes
- Bon, je vais certainement pouvoir la rattraper.
Et le pêcheur dit:
- Oh oui ! Le courant est pas bien fort dans le coin !!

Jus d'orange

Un Israélien est assis entre deux Arabes dans un avion qui vole entre Jérusalem et Amman. Un peu nerveux (ça se passe en pleine guerre du Golfe et ses deux voisins n'ont pas l'air commodes), il fait tout pour détendre l'atmosphère. Sans succès. Alors quand les deux Arabes lui demandent d'un air provocateur d'aller leur chercher deux jus d'oranges, il se lève pour aller les demander à l'hôtesse…
Pendant ce temps, les deux Arabes crachent dans ses chaussures. Il leur amène leurs jus d'oranges et le reste du vol se passe sans aucun problème.
Quand l'avion commence à s'approcher de sa destination, l'Israélien remet ses chaussures et sent l'infâme bave qui traverse le tissu et lui mouille la peau.
Il se tourne vers l'un de ses voisins: "Vous savez, si l'on veut qu'un jour le Moyen-Orient soit en paix, il faudra que les Arabes arrêtent de cracher dans les chaussures des Israéliens et que les Israéliens arrêtent de pisser dans les jus d'oranges des Arabes…"

Kawa

Un homme d'affaire européen porté sur la chose part au Japon; il s'est bien juré d'essayer ses prouesses là-bas. Le soir même, il est au lit avec une belle geisha, qui bien entendu se pâme.
Quand même, songe-t-il en pleine action, notre réputation d'occidentaux n'est pas surfaite.
Kawa ! kawa ! gémit la geisha sous les coups de boutoirs de l'étalon. Il la retourne en tous sens : Kawa ! kawa ! A chaque fois ça marche et ça dure jusqu'à une heure avancée de la nuit.
Le lendemain, notre héros retrouve son correspondant japonais; à l'issue d'une journée de travail, ce dernier lui propose d'aller faire un parcours de golf.
L'homme d'affaires japonais met la balle au trou du premier coup, avec un geste impeccable. Pour exprimer son admiration, l'européen ne trouve rien de mieux que faire : Kawa ! kawa !
«Comment ça : Kawa ! kawa !… mais je ne me suis pas trompé de trou !».

Kreutzfeld-Jacob

Comment reconnaît-on un homme atteint de la maladie de la vache folle?
voir... Il chasse les mouches avec sa queue…

L' Europe est en marche…

On trouve, sur une île déserte et merveilleuse mais perdue au milieu du Pacifique :
Deux Italiens et une Italienne. Deux Français et une Française. Deux Allemands et une Allemande. Deux Grecs et une Grecque. Deux Anglais et une Anglaise. Deux Bulgares et une Bulgare. Deux Suédois et une Suédoise. Deux Irlandais et une Irlandaise. Deux Russes et une Russe. Deux Suisses et une Suissesse.
Un mois plus tard sur cette merveilleuse île déserte. Voici ce qui s' est passé :
a) Un Italien a fait assassiner l' autre Italien pour l' Italienne.
b) Les deux Français et la Française forment un très harmonieux ménage à trois.
c) Les deux Allemands se partagent les faveurs de l' Allemande, en respectant très scrupuleusement l' alternance hebdomadaire.
d) Les deux Grecs couchent ensemble et la Grecque fait la cuisine et le ménage.
e) Les deux Anglais attendent désespérément que quelqu' un veuille bien avoir l' obligeance de leur présenter l' Anglaise.
f) Les deux Bulgares, après avoir jeté un regard à la Bulgare et scrupuleusement observé l' horizon désespérément ont finalement décidé de tenter leur chance à la nage..
g) Les deux Suédois spéculent toujours sur les vertus du suicide alors que la Suédoise use et abuse des bains de soleil pour mettre en valeur son corps et son féminisme, en répétant inlassablement que, au moins, ici, il ne neige pas et il n' y a pas d' impôts.
h) Les Irlandais ont commencé par diviser l' île en Nord et Sud et ont installé une distillerie au centre. L' important pour eux, c' est que les Anglais n' en aient pas une goutte !!! Quant au sexe, considérant qu' après quelques litres de whisky-coca, il règne une sorte de brouillard épais sur l' île, la question ne se pose même pas.
i) Le premier Russe a épousé la femme russe et a divorcé peu après. Il est le meilleur client de la distillerie irlandaise. Le second Russe s' est fait un peu d' argent en tuant un des deux Italiens et en négociant les visas de sortie des deux Bulgares. Avec cet argent, il a acquis 33,3 % des parts de la distillerie irlandaise, obtenu une licence de vente exclusive pour les Anglais et a engagé un Grec comme vendeur. Il emploie de plus les Allemands comme gardes du corps pour lui et sa fiancée russe en promettant à la Bulgare le poste de nurse pour son premier enfant. Enfin, il prend régulièrement des cours d' anglais avec la Suédoise.
j) Les trois Suisses, quant à eux, ont clôturé leur lopin de terre, l' ont baptise Grütli et ont fait le serment de rester, dans toute cette affaire, parfaitement neutres.

L'intérêt d'être stagiaire

Le PDG d'un grand groupe multinational déambule dans son bureau climatisé de 120 m2. Après avoir consulté ses mails de cul illustrés, le cours du CAC40 et quelques minutes " Nice people " sur le net, il décide d'appeler son vice-président (lui-même plongé dans une partie de TÉTRIS en réseau). Une fois dans le bureau, il lui dit :
" Écoutez, j'ai une terrible préoccupation à propos de mon épouse (l'héritière grâce à laquelle il est PDG). Je me demande si le fait de lui faire l'amour est une question de travail ou est-ce juste une question de plaisir ? "
Le vice-président embarrassé, lui répond sans trop se mouiller : - Franchement, je n'en ai aucune idée M. Le Président.
"- Vous avez une heure pour me donner la réponse ! "
Le Vice-président court voir son vice-président adjoint (qui lisait l'Équipe tranquillement dans son bureau climatisé de 60 m2) et lui pose le problème :
" Une question, si notre cher Président se tape sa femme, à ton avis, c'est une affaire de travail ou c'est juste pour le plaisir ? "
- Alors là, j'en sais rien !
" Tu as 55 minutes pour me répondre ! "
Le Vice-président adjoint va voir son directeur financier (en pause-café).
" Si notre président saute sa chérie, c'est du travail ou du plaisir ?
- Financièrement, le coût est nul, je ne peux donc pas répondre.
" T'as 45 minutes. "
Celui-ci va voir son chef de département (en réunion), qui à son tour va voir un de ses chefs de projets (le seul qui ne soit pas en RTT).
" Si le vieux baise sa meuf, c'est du taf ou c'est juste pour le fun ?
- J'en sais rien.
" Réponse dans 20 minutes ! "
Le chef de projet va voir donc un de ses responsables techniques qui en dernier recours va demander à l'un de ses stagiaires en pleine période de bourre, avec dix cahiers des charges sur la table, trois mois de boulot sur le dos, pleins de docs à rédiger, la messagerie qui fume, le téléphone qui sonne sans arrêt.
" Ho! Le stagiaire ! Une question !
- Pas maintenant, je suis blindé jusqu'au cou, j'ai pas le temps, j'ai plein de trucs à faire.
" C'est super urgent ! Il faut que tu répondes".
- Vas-y ! C'est quoi ?
" Si le Big Boss fourre sa pouf, c'est du boulot ou du plaisir ? "
- C'est du plaisir ! " affirme le stagiaire.
" - Attends ! Comment tu peux savoir aussi vite ? "
Le stagiaire répond indigné :
- Dans cette boîte, si jamais c'était du boulot, c'est moi qui serais en train de me la taper !

La France va mal…

Eh oui, la France va mal…
Savez vous exactement qui gouvernent les français ?
Voici quelques-uns des membres de notre Assemblée Nationale.

M. Seguin
M. Legros
M. Branlay
M. Carel
Mme Ségolène Royal
M. Sauter
M. Papu
M. Genet
Mme Mady
M. Jospin
Si cette liste n'évoque rien, relisez-la du bas vers le haut …

La guêpe

C’est Toto qui arrive à l’école le matin avec une tête énorme et toute tuméfiée.
Le maître : mais qu’as-tu fait Toto ?
Toto : ben m’sieur, c’est une guêpe
Le maître : tu vas pas me dire que c’est une guêpe qui t’a mis une tête aussi énorme et toute cabossée.
Toto : si m’sieur mais le problème c’est que mon papa a voulu la tuer à coups de pelle !

La mort du grand père

Le grand père d'un petit garçon vient de mourir. Sa maman essaie de le consoler et lui explique que la mort fait partie de sa vie, et que grand père est maintenant au ciel.
Le petit garçon sèche ses larmes et dit :
« Tu as raison maman, et en plus, moi aussi je voudrais mourir comme papy… il est mort pendant son sommeil, il n'a rien senti… c'est une belle mort !
Je ne voudrais pas surtout pas mourir en paniquant, en gesticulant et en criant comme tous les autres dans sa voiture… »

Laïcité

Un âne meurt devant l'église et une semaine après, son cadavre est toujours là. Le prêtre décide d'appeler le maire :
- Monsieur le Maire, j' ai un âne mort depuis une semaine devant la porte de l'église !
« Mais mon père, n' est-ce pas au Seigneur qu' il appartient de s' occuper des morts ? »
- En effet, dit le curé, mais il est aussi de mon devoir de prévenir leur famille.

Le banc de Pourchot (pinzuttu estimable).

Trois vieux corses sont sur un banc
Le premier dit : moi quand je pète, ça fait du bruit mais ça sent rien.
Le deuxième dit: moi quand je pète, ça fait pas de bruit mais ça sent.
Le troisième dit : moi quand je pète, ça fait pas de bruit et ça ne sent rien
Alors le premier et le deuxième se tournent vers le troisième et disent en coeur : mais alors ? pourquoi tu pètes ?!

Le chien est le meilleur ami de l'homme !

Si vous voulez vous en assurer, alors faites cette petite expérience :
Enfermez votre chien et votre femme dans le coffre de la voiture pendant une heure.
Quand vous ouvrez le coffre, qui est réellement heureux de vous revoir ?

Le jour et la nuit

Question posée à une jeune femme au grand oral de l'ENA: «quelle différence faites-vous entre un mari et un amant ?»

«Mon Dieu, mais c'est le jour et la nuit !»

Le piège…

Elle: Si je venais à mourir, tu te remarierais ?
Lui: Bien sûr que non !
Elle: Non? Pourquoi, tu n'apprécies pas d'être marié ?
Lui: Bien sûr que si !
Elle: Alors pourquoi tu ne te remarierais pas ?
Lui: Bon d'accord, si ça peut te faire plaisir !
Elle: Et tu dormirais avec elle dans notre lit ?
Lui: Ben oui, ou veux tu que l'on dorme ?
Elle: Tu remplacerais mes photos par les siennes ?
Lui: Heu…oui, bien sûr…
Elle: Et elle se servirait de ma voiture?
Lui: Non, elle n'a pas le permis…
Elle:…(grand silence)…
Lui: Et mêêêrde !

Le Sam

Chers Amis,
Je voudrais vous faire partager mon expérience à propos de l'alcool au volant.
Au réveillon de nouvel an, j'avais perdu toute notion du nombre de verres de champagne, bordeaux, whisky avec des glaçons… que j'ai pu absorber. Me rendant compte combien j'étais ivre, j'ai fait quelque chose que je n'avais jamais fait avant dans ma vie… J'ai laissé la voiture et j'ai pris un bus !
Croyez-moi, je suis rentré en toute sécurité, sans le moindre problème. Ce qui m'a fait le plus plaisir, c'est que je n'avais jamais conduit de bus auparavant…

Le temps…

Six semaines : Je t'aime
Six mois : Mais oui, je t'aime
Six ans : Si je ne t'aimais pas, il y a longtemps que je me serais tiré!
Six semaines : Bonsoir, mon amour
Six mois : Coucou, bonne journée ?
Six ans : Salut, il y a du courrier ?
Six semaines : Ne te déranges pas, j'y vais
Six mois : Tu veux que j'y aille ?
Six ans : Ca vient ?
Six semaines : Chérie, Ingrid au téléphone
Six mois : C'est pour toi
Six ans : Téléphone !
Six semaines : Tu n'as pas eu une enfance très drôle
Six mois : C'est vrai qu'ils sont chiants, tes parents
Six ans : Tu as de qui tenir !
Six semaines : Je t’emmène au Népal
Six mois : Tu veux vraiment aller a Paris ?
Six ans : On n'est pas bien ici ?
Six semaines : J'ai pensé qu'une bague te ferait plaisir
Six mois : Un vase, c'est toujours utile
Six ans : Tiens, tu t’achèteras ce que tu veux !
Six semaines : Qu'est-ce que tu as envie de voir ?
Six mois : Si on allait voir "Evita" ?
Six ans : J'ai vu "Evita", tu devrais y aller !
Six semaines : Ce n'est pas grave, ça ne tache pas
Six mois : Fais attention, voyons !
Six ans : Ce que tu es maladroite !
Six semaines : Je ne suis pas tout à fait d'accord
Six mois : Là, tu as tort
Six ans : C'est idiot ce que tu dis
Six semaines : Et en plus tu fais bien la cuisine
Six mois : Qu'est-ce qu'il y a pour le dîner ?
Six ans : Encore des pâtes ?
Six semaines : Qu'est-ce que tu veux boire ?
Six mois : Je prendrais bien un Martini
Six ans : Tu as oublie les glaçons !
Six semaines : Ca te va bien cette robe
Six mois : Encore une nouvelle robe ?
Six ans : Combien la robe ?

Les bons moments de la vie

Un français, un anglais et un russe (soviétique) parlent des meilleurs moments de la vie.
For us british people, best moments sont de faire belle promenade at morning sunset with "rosée" in the grass…
Pour nous français, le meilleur moment c'est une bonne bouffe avec de bons copains, accompagnée de dives bouteilles bien choisies.
Pour nous russes, le comble du bonheur c'est quand le KGB frappe à ta porte à 3 heures du matin : "Dimitri Souvaroff Illitch ?"
- Niet, c'est la porte en face.

Les effets inattendus des consultants en management

Je suis allé au restaurant avec quelques amis il y a quelques jours, et j'ai remarqué une petite cuillère dépassant de la poche de notre serveur lorsqu'il nous a tendu les menus. Cela m'a paru un petit peu bizarre, mais je n'y ai plus prêté attention, jusqu’à ce que le sommelier arrive, et lui aussi avait une petite cuillère qui dépassait de la poche de sa chemise. J'ai regarde autour de moi, et tous les employés étaient équipés de la sorte.
Quand le serveur est revenu pour prendre la commande, je lui ai demandé : « A quoi sert la petite cuillère? »
« Et bien, notre patron a récemment fait appel aux experts en productivité d'Arthur Andersen afin de passer en revue toutes nos procédures de travail et après des mois d'analyses statistiques, ils en ont conclu que nos clients font tomber par terre leur petite cuillère 73 % plus souvent que les autres couverts, selon une fréquence de 3 cuillères par heure et par poste de travail. En préparant tous nos employés à cette éventualité à l'avance, nous pouvons diminuer le nombre de trajets vers la cuisine et gagner du temps… presque une heure et demi de travail par personne et par service. »
Au moment où il finissait, un chhhling parvint de la table située derrière nous, et il remplaça prestement la petite cuillère tombée a terre.
« Je prendrai une nouvelle petite cuillère à la cuisine la prochaine fois que j'irai y chercher un plat, plutôt que de faire un voyage spécial. »
Je fus très impressionné, et lui très fier de son explication. Après quoi, il continua son service. Pendant que mes amis commandaient, je ne pus m'empêcher de remarquer une petite corde noire qui dépassait de toutes les braguettes du personnel. Ma curiosité l'emporta et je ne pus m'empêcher de poser la question : « Excusez-moi, mais pouvez vous m'expliquer la raison de cette cordelette qui pend ? »
« Oh oui, reprit-il plus bas, peu de gens ont votre sens de l'observation. Le même consultant s'est rendu compte qu'on pouvait gagner du temps dans les toilettes pour hommes aussi ».
-Ah oui, comment cela ?
« Vous voyez, en attachant une cordelette au bout de votre, euh, sexe, on peut le sortir dans l'urinoir sans se servir des mains, et par-là, éliminer le besoin d'aller se laver les mains, ce qui diminue le temps passé aux toilettes de 93 % « .
« Eh oui, cela a du sens »
Mais après avoir mieux réfléchi, je ne pus m'empêcher de lui demander : « Comment faites-vous pour le rentrer dans votre pantalon ? « Il me murmura alors « Je ne sais pas comment font les autres, mais moi, je me sers de ma petite cuillère. »

Lettres

Une maman rentre à la maison un soir et trouve une lettre :
   
Maman chérie,
Je suis désolée de devoir te dire que j'ai quitté la maison pour aller vivre avec mon copain. Il est l'amour de ma vie.
Tu devrais le voir, il est tellement mignon avec tous ses tatous, son piercing et sa super moto.
Mais ce n'est pas tout, ma petite maman chérie.
Je suis enfin enceinte et Abdul dit que nous aurons une vie superbe dans sa caravane en plein milieu des bois.
Il veut beaucoup d'enfants avec moi, c'est mon rêve aussi.
Je me suis enfin rendu compte que la marijuana est bonne pour la santé et soulage les maux. Nous allons donc en cultiver et en donner à nos copains lorsqu'ils seront à court d'héroïne et de cocaïne pour qu'ils ne souffrent pas.
Entre-temps, j'espère que la science trouvera un remède contre le sida pour qu'Abdoul aille mieux. Il le mérite vraiment tu sais.
Ne te fais pas de soucis pour moi maman, j'ai déjà 13 ans, je peux faire attention à moi toute seule … et l'expérience qui me manque, Abdul peut la compenser avec ses 44 ans.
J'espère pouvoir te rendre visite très bientôt pour que tu puisses faire la connaissance de tes petits enfants. Mais d'abord je vais avec Abdul chez ses parents en caravane pour que nous puissions nous marier. Comme ça ce sera plus facile pour lui, pour son permis de séjour.
Ta fille qui t'aime.
   
PS : Je te raconte des idioties maman. Je suis chez les voisins !
Je voulais juste te dire qu'il y a des choses bien pires dans la vie que le bulletin scolaire que tu trouveras sur ta table de nuit…
   
Et voici la réponse du père    
J'ai donné ta lettre à ta mère.
Elle a fait immédiatement un infarctus et nous avons dû l'hospitaliser. Les médicaments la maintiennent en vie.
Lorsque j'ai expliqué à nos avocats ce qui s'était passé, ils m'ont recommandé de te répudier.
Aussi tu n'es plus notre fille et nous t'avons retirée de nos testaments. Nous avons mis à la poubelle toutes tes affaires et utilisons ta chambre comme débarras.
Nous avons aussi changé la serrure de la porte, il te faudra trouver un logement, mais n'essaie pas d'utiliser notre carte de crédit car nous l'avons annulée, ainsi que fermé ton compte bancaire (l'argent qu'il y avait dessus, nous allons l'utiliser pour le traitement de ta mère).
N'essaie pas de nous appeler pour demander de l'argent, nous avons de toute façon résilié ton contrat de téléphone mobile.
Les jouets que tu gardais, tes instruments de musique, ta collection de CD et de photos, nous les avons vendus au voisin (celui dont tu disais qu'il te regardait par la fenêtre quand tu t'habillais).
Ah! bien sûr il te faudra trouver du travail, puisque nous n'allons plus payer pour toi ni tes études ni tes cours de musique.
Si tu ne peux trouver ni logement ni travail, je te conseille d'aller voir Paulo. C'est quelqu'un que j'ai connu dans l'armée, je ne sais pas bien ce qu'il fait… mais je lui ai envoyé une photo de toi et il m'a dit qu'une fille comme toi n'aurait aucun mal à vivre dans certains pays du Maghreb qu'il connaît bien, et qu'il pourrait t'aider.
Enfin j'espère que tu seras très heureuse dans ta nouvelle vie.
L'homme que tu appelais Papa
   
PS : Ma chérie c'est une blague ! Je regarde la télé avec ta mère, qui se porte très bien. Je voulais juste te montrer qu'il y a des choses plus graves que de passer les 8 prochaines semaines sans sortir, et sans regarder la télé pour le mauvais bulletin, et pour la petite blague.

Lexique pédagogique moderne

Balle (C'est de la): Exprime l'enthousiasme, quelque chose de bien, de beau, de positif.
Cette meuf, c'est de la balle.
(Je ne suis pas insensible aux charmes de cette demoiselle.)
Ben Laden, c'est de la balle.
(Le mercantile Oncle Sam ne pouvait pas indéfiniment exploiter sans retour les richesses de l'orient sans déclencher le juste courroux de l'homme des montagnes.)
Bouffon: Qui ne s'apparente pas au clan.
Nique lui sa race à ce bouffon!
(Rabat lui son caquet à cet individu qui ne s'apparente pas à notre milieu !)
Carotte: Du verbe carotter (extorquer, voler), mais dans une forme invariable.
Il m'a carotte un zedou de teuchi, l'bâtard, tu vas voir comment je vais le niquer grave.
(Le scélérat m'a dérobé douze grammes de cannabis, il va s'en mordre les doigts.)
Chelou: Bizarre, inhabituel. Par extension, qui ne s'apparente pas au clan. La prof d'anglais elle a des veuch tout chelous.
(Ce n'est pas tous les jours que l'on voit une coupe de cheveux aussi inhabituelle et cocasse que celle de la professeur d'anglais, qui par extension ne s'apparente pas à notre milieu.)
Comment: Exprime l'intensité.
Comment je lui ai niqué sa race à ce bouffon !
(Je sors indéniablement vainqueur du combat qui m'a opposé à cet individu qui ne s'apparente pas à notre style de vie, ceci dit en toute modestie, s'entend, et avec la sportivité qui s'impose en de pareilles circonstances)
Foncedé: Se dit d'une personne qui vient de consommer du cannabis. Je suis foncedé.
(Mon regard est vitreux, je perds mes mots, un mince filet de bave s'écoule sur mon menton et je rigole comme un décérébré, sans aucune raison. J'ai payé assez cher pour me mettre dans cet état. Bref: je viens de consommer du cannabis.)
Gun: Arme à feu.
Ziva prête moi ton gun, l'aut'batârd il m'a manqué de respect.
(Pourrais-tu s'il te plaît me prêter ton arme à feu, afin que je règle son compte à l'importun qui n'a été qu'à moitié urbain à mon égard.)
Kiff (er): Apprécier.
Comment je kiffe trop son cul.
(Le sien postérieur n'est pas sans éveiller chez moi des pulsions bien naturelles, qui me mettent dans une humeur joviale, pour ne pas oser dire gauloise.)
Mortel: Bien, beau, dont on peut se réjouir (invariable).
Elles sont trop mortel tes Nike.
(Vos chausses s'entendraient fort bien avec mes pieds, aussi vous demanderai-je de m'en faire l'offrande sans opposer de résistance.)
Mito: Mensonge. Dérivé de mythomane (menteur).
On me fait pas des mitos à moi, bouffon! (Je ne suis pas le genre de crédule à qui vous ferez gober vos sornettes, individu qui n'appartient pas à notre milieu !)
Race (sa): Exprime le mécontentement.
Sa race! (Je suis d'humeur maussade)
Sa race, c'bouffon!
(Mon anneau pylorique est complètement fermé. C'est le résultat de la proximité de cet individu.)
Sérieux: Indique que le propos est grave, solennel, et qu'il faut donc lui accorder le plus grand crédit.
Sérieux, j'kiffe trop son cul à votre fille.
(Monsieur, j'ai l'honneur de vous demander la main de votre fille.)
Tèj: Jeter, refuser, réfuter, envoyer promener.
T'aurais vu comment Jamel il a tèj la prof d'anglais !
(Le facétieux Jamel ne s'est pas laissé démonter face aux réprimandes de la professeur d'anglais !)
Trop: Exprime l'intensité. En cela, synonyme de comment. Trop et comment peuvent éventuellement cohabiter dans la même phrase, pour exprimer une intensité très élevée.
Trop la honte, ce blouson.
(Ce blouson est ridicule, et dans des proportions considérables.) Trop comment je suis foncedé !
(J'ai fumé une quantité déraisonnable de cannabis. Je crains que mon acuité intellectuelle en pâtisse pour la paire d'heures à venir.)
Truc-de-ouf: Désigne une chose peu commune, qui dépasse l'entendement.
C'est un truc de ouf !
(Mon dieu, mon entendement est tout dépassé !)
Zyva: Indique que la demande est pressante.
Zyva, fait méfu, sale chacal.
(Ne sois donc pas si avare de ta cigarette purgative, et fais en profiter ton vieil ami qui trépigne d'impatience.)

Leçon de vocabulaire

on ne dit pas : " Acide aminé ", mais " L'ecstasy du chat ".
on ne dit pas : " Adéquation ", mais " y a-t-il des question ".
on ne dit pas : " Allegro ", mais " Vas-y l'obèse ".
on ne dit pas : " Allopathie ", mais " vous êtes en communication avec un ".
on ne dit pas : " Barbecue ", mais " poils aux fesses ".
on ne dit pas : " C'est alligator ", mais " c'est Mouloud qui a raison ".
on ne dit pas : " C'est l'Amazone ", mais " C'est là que j'habite ".
on ne dit pas : " Calcutta ", mais " Quelle chance tu as ".
on ne dit pas : " Concentrique ", mais " Idiot émasculé ".
on ne dit pas : " Consensuel ", mais " Génitalement attirante ".
on ne dit pas : " Consentant ", mais " Moule pas fraîche ".
on ne dit pas : " Couper le beurre ", mais " circoncire ".
on ne dit pas : " Dégâts des eaux ", mais " des marins ".
on ne dit pas : " Démanger ", mais " Vomir ".
on ne dit pas : " Echafaud ", mais " He! ch'est pas vrai ".
on ne dit pas : " Etriqué ", mais " j'ai bandé ".
on ne dit pas : " Faire des vendanges ", mais " péter comme un dieu ".
on ne dit pas : " Gestionnaire de taches ", mais " Directeur des ressources humaines ".
on ne dit pas : " Il a participé ", mais " il est parti pisser ".
on ne dit pas : " Il est chétif ", mais " Il est chez le coiffeur ".
on ne dit pas : " Il est népalais ", mais " c'est un beau bébé ".
on ne dit pas : " Il habite à l'île Maurice ", mais " Maurice habite près de Tourcoing ".
on ne dit pas : " Il s'est élevé à la force du poignet ", mais " un branleur ".
on ne dit pas : " Immaculée ", mais " Je me suis fait mettre ".
on ne dit pas : " J'ai vaincu ", mais " je suis pluri-anal ".
on ne dit pas : " J'alphabétise ", mais " j'ai fait une connerie"..
on ne dit pas : " Javelliser ", mais " J'ai lu ".
on ne dit pas : " Je mastique ", mais " je m'en branle ".
on ne dit pas : " Je suis paniquée ", mais " je cherche un mec ".
on ne dit pas : " Je suis très sain ", mais " j'aime les gros nichons ".
on ne dit pas : " Je suppute ", mais " je suis péripatéticienne ".
on ne dit pas : " Je tripote ", mais " j'ai trois amis ".
on ne dit pas : " Jerrican ", mais " J'me bidonne ".
on ne dit pas : " L'électronique ", mais " L'électricien fait l'amour ".
on ne dit pas : " La maîtresse d'école ", mais " l'institutrice prend l'avion ".
on ne dit pas : " Le Gospel ", mais " L'enfant a un coup de soleil ".
on ne dit pas : " Le Massif Central ", mais " Le gros au milieu ".
on ne dit pas : " Le Petit Poucet ", mais " Le gosse était constipé ".
on ne dit pas : " Le processus de paix est enclenché ", mais " Ouvrez les fenêtres ".
on ne dit pas : " Le ton monte ", mais " La fille moche prend l'ascenseur ".
on ne dit pas : " Les grenouilles coassaient ", mais " C'est quoi les grenouilles? ".
on ne dit pas : " Loto sportif ", mais " une voiture GTI ".
on ne dit pas : " Mine de rien ", mais " Gisement épuisé ".
on ne dit pas : " Mon amiral ", mais " mon copain rouspète ".
on ne dit pas : " Monténégro ", mais " après vous Monsieur l'ambassadeur ".
on ne dit pas : " Mélodie en sous-sol ", mais " gare notre voiture au parking ".
on ne dit pas : " N'importe quoi ", mais " Que porte le nain? ".
on ne dit pas : " Passer à l'heure d'été ", mais " Venir pour le goûter ".
on ne dit pas : " Richelieu ", mais " Sympa la baraque ".
on ne dit pas : " Sexologie ", mais " Sport en chambre ".
on ne dit pas : " Un balcon ", mais " Une soirée nulle ".
on ne dit pas : " Un canif ", mais " Un fien ".
on ne dit pas : " Un chapitre ", mais " Un matou rigolo ".
on ne dit pas : " Un conquistador ", mais " un imbécile narcissique ".
on ne dit pas : " Un enfoiré ", mais " Une année de perdue ".
on ne dit pas : " Un homme hors pair ", mais " un eunuque ".
on ne dit pas : " Un ingrat ", mais " Un petit gros ".
on ne dit pas : " Un match interminable ", mais " Une rencontre entre de mauvais joueurs ".
on ne dit pas : " Un microprocesseur ", mais " un petit prof ".
on ne dit pas : " Un oenologue ", mais " un sexologue ".
on ne dit pas : " Un pinailleur ", mais " un mari infidèle ".
on ne dit pas : " Un poète ", mais " Un Klaxon ".
on ne dit pas : " Une Calabraise ", mais " Une qui a le feu au cul ".
on ne dit pas : " Une biroute ", mais " une route à deux voies ".
on ne dit pas : " Une bonne paella ", mais " la bonne espagnole est absente ".
on ne dit pas : " Une dame pipi ", mais " un chef de cabinet ".

Logique

Ce sont deux copains qui se retrouvent après une longue éclipse.
Popaul : salut Pierre-Henri comment ça va la famille depuis le temps ?
Pierre-Henri : ben ça va. Mon fils prépare un Doctorat de Logique.
Popaul : c’est quoi ça ?
Pierre-Henri : la logique c’est simple, tiens par ex : t’as un aquarium chez toi ?
Popaul : oui.
Pierre-Henri : si tu as un aquarium c’est que tu aimes les animaux ;
si tu aimes les animaux, c’est que tu aimes la nature ;
si tu aimes la nature c’est que tu aimes les femmes …
si tu aimes les femmes c’est que tu n’es pas pédé.
… la logique c’est ça !

Le lendemain Popaul rencontre un autre copain et lui narre la rencontre de la veille avec Pierre-Henri ainsi que le doctorat de Logique de son fils.
Le copain ne comprenant pas en quoi ça consistait, Popaul entreprend de lui expliquer
Popaul : t’as un aquarium chez toi ?
L’autre : non !
Popaul : donc t’es pédé