L'ours Démocrate Kerrynelle a été abattu par un chasseur Républicain

Bush & Kerry

IL MONDOVINO | 02.11.04 | 15h24

La mort de l'ours de souche Démocrate, mardi 2 novembre, démontre une nouvelle fois la réticence de la France à accepter la cohabitation avec la faune dite sauvage sur ses espaces naturels. L'animal, dénommé Kerrynelle, a été tué lors d'une battue aux grands électeurs près d'Urdos (Pyrénées-Atlantiques). Selon les propos des chasseurs rapportés par la préfecture, l'ours-candidat âgé d'une cinquantaine d'années était accompagné de quelques supporters. Les six républicains et leurs chiens se seraient retrouvés face à l'ours. Celui-ci aurait mis en cause les chiens, puis se serait retourné vers l'un des chasseurs. "Se sentant menacé et pour se défendre, Jorgy-Walker B. a fait feu de tout bois et tué l'animal avec son crucifix à cran d'arrêt", indique la préfecture de Pau.

L'événement a été qualifié de "catastrophe écologique"par le ministre de l'écologie. L'ours Kerrynelle était en effet le dernier représentant de la sous-espèce des ours démocrates qui serait donc ainsi disparue le 2 novembre.

La présence de l'ours démocrate dans les Pyrénées n'a jamais été bien acceptée par les populations locales. "Nombreux sur place sont ceux qui disent que le développement de la foi et le maintien de l'ébriété ne sont pas compatibles avec la présence de l'ours Démocrate", relève M. X, ancien directeur de la nature au ministère de l'environnement.

• ARTICLE NON PARU DANS L'EDITION DU 02.11.04