Copé, toujours vierge

Les révélations de Libération « ont été pour moi un choc considérable », réaffirme Jean-François Copé. « A aucun moment, je n’ai été informé d’irrégularités dans les dépenses et les procédures de l’UMP. Dans le cas contraire, je les aurais évidemment interdites ».
« En tout état de cause, il apparaît que l’UMP a très vraisemblablement réglé des factures qu’elle n’aurait pas dû honorer », écrit le président démissionnaire de l’UMP dans une lettre aux adhérents de son parti.

« Dans cette affaire terrible, je veux vous le dire une nouvelle fois,
mon intégrité est totale ».

 
cope

Une souscription nationale auprès des adhérents a permis d'ériger cet oratoire en façade du siège de l'UMP.

Prions pour lui !