La guerre des mots : Mittal Steel veut se payer Arcelor

arcelor

Le groupe d'origine indienne leader du marché mondial de l’acier a lancé une OPA sur le groupe européen Arcelor.

Pour Guy Dollé, le Pdg d’Arcelor, l'offre «ridicule» de Mittal consiste à payer les actionnaires «en monnaie de singe». Mittal Steel serait «une entreprise familiale, spécialisée dans le rachat à bas prix d'installations obsolètes». «Nous ne sommes pas sur la même planète», a-t-il encore affirmé.

Cette réaction a provoqué la colère de la présidente de la commission économique et monétaire du Parlement européen, la socialiste française Pervenche Bérès, une proche de Laurent Fabius et militante pour le "non" français lors du référendum sur une Constitution européenne : « La Commission devrait prendre ses responsabilités politiques sur Arcelor », a-t-elle déclaré dans un communiqué.