Mondialisation dans l'agitation extrême

NoFuture tient à vous montrer ce que beaucoup de ces dames - qui ne sont pas toutes des blondes - ont reçu peu après Allo-Win :

Le 4 novembre 2002, nous avons appris avec stupeur que nous étions salariés de la Redoute. Nous avons ouvert ce pli avec anxiété, Redoutant un licenciement.

A l'intérieur il y avait ceci, accompagné d'un bulletin de paye nous permettant de commander notamment une blouse en nylon à fleurs mauves et des gaines couleur chair qui donnent une taille de guêpe à la sexagénaire la plus enrobée.

Après la saison scolaire, la Redoute nous étonne encore avec une communication pleine de surprises inattendues. La prochaine fois, elle va nous causer de développement durable à l'occasion d'une opération de promotion pour la lingerie.

J'ai contacté les Prudhommes pour savoir si nous étions pas dans un cas de non-licenciement abusif : on me donne un chèque-événement et le droit de ne pas être payé par mon employeur.